Visite de la Conciergerie

Visites guidées | 26/09/2018

Elle se trouve dans l'Ile de la Cité, déjà occupée du temps des Parisi, puis des gallo-romains ; ici même JULIEN fut proclamé empereur par ses soldats. CLOVIS installa sa demeure royale au VI ° siècle. Hugues CAPET, cinq siècles plus tard, maire du Palais, installa son conseil et son administration. Il fut élu (vous avez bien lu !) le premier roi de France, en 987, mais la SOFRES n'existant pas, vous n'aurez pas de chiffres. Au XIV°, Philippe le Bel en fait un magnifique Palais. A la fin du siècle, Charles V le quitte pour l'Hôtel St POL, détruit depuis, et charge un « Concierge », intendant doté de pouvoirs de justice, d'administrer palais et prison. Au XV° la prison la plus importante est celle du Chatelet, et l'on met le surplus à la Conciergerie (rappel sur la Bastille qui n'avait que 7 prisonniers en 1789).

Nous « descendons » dans la conciergerie... Et pour cause…Elle est à son niveau d'origine, mais l'île a été remblayée, de sept mètres, suite à de nombreuses inondations, dont la dernière, en 1910. Seules les parties basses du palais subsistent, avec de magnifiques et immenses salles gothiques, seul exemple de gothique civil (le terme de gothique date du XIX, terme péjoratif rappelant les goths sauvages). La Salle des gens d'armes est longue de 30 m, avec 4 nefs et 9 travées, excusez du peu !. Le pavillon des cuisines la jouxte, avec une volumineuse cheminée dans chaque coin, avec la place pour rôtir en broche deux bœufs chacune. Quelques marches pour atteindre la salle des Gardes, sous la Grande Chambre( maintenant détruite) où le Roi rendait la justice, où se réunissait le Lit de Justice, utilisé par le Roi pour faire plier le parlement (49.3 de l'époque). C'est dans cette Grand'Chambre que le tribunal Révolutionnaire s'installe en 1793, où 2700 personnes comparaitront devant Fouquier-Tinville, avec plusieurs personnes guillotinées chaque jour. La pièce voisine est la « rue de Paris », du nom du bourreau de l'époque révolutionnaire, là où l'on incarcérait en vrac les » pailleux », prisonniers les plus pauvres qui couchaient sur la paille ; entassement, insalubrité, cohabitation avec les prisonniers de droit commun …Des pailleux nous arrivons au couloir des prisonniers, axe de la prison d'où se distribuent les cachots, avec les différentes classes, « pistoliers »( ceux qui avaient des pistoles pour payer l' hébergement et l'unique repas de la journée, et la classe des » hôtes de marque ». Chapelle des Girondins, chapelle commémorative de Marie-Antoinette, cour des femmes, alignement de cellules minuscules, cellule de Marie-Antoinette, se succèdent funestement. La prison augmentait son activité avec le tribunal révolutionnaire. La peine était la même pour tous, la guillotine, alors que précédemment la décollation était réservée aux nobles, les autres étant torturé en place de Grève. La guillotine existait en Allemagne depuis deux siècles (XVI°). Comment arrêter une Terreur ? En condamnant les moteurs, Robespierre et Fouquier-Tinville, condamnés sans jugement, comme cela s'était banalisé.

Nous passons au TGI ; Un Tribunal Criminel Extraordinaire succédait à une période sans tribunaux, supprimés puisqu'ils rendaient la justice au nom du Roi ! Au début 1/3 des prévenus étaient condamnés, mais ça trainait…On supprima les témoins, puis l'on jugea des groupes, puis suppression des avocats, puis condamnations pré-écrites « en blanc », ce qui permit d'en juger et exécuter jusqu'à 118 par jour ! Cette Révolution dura 10 ans, jusqu'au Directoire, et beaucoup pensent qu'elle dura 100 ans, avec la Restauration en 1815, Louis Philippe en 1830, la révolution républicaine en 1848, et fin du gouvernement du peuple en mai 1848, coup d'Etat de Napoléon III en 1852, commune de Paris en 1870. Ce qui transforma cette banale révolte, fréquente quand le peuple avait faim, en Révolution, le vrai moteur, c'est la bourgeoisie qui, à l'image de la noblesse, ne voulait pas payer d'impôts. L'apathie de Louis XVI pendant tous ces événements s'explique, pour certains, par la perte de leur fils aîné huit jours avant le début des événements, avant que le peuple les ramène de Versailles. Louis XVI s'est condamné définitivement avec la fuite à l'étranger.

L H 10/2018

Visite de la Conciergerie Visite de la ConciergerieVisite de la ConciergerieVisite de la ConciergerieVisite de la ConciergerieVisite de la ConciergerieVisite de la ConciergerieVisite de la ConciergerieVisite de la ConciergerieVisite de la ConciergerieVisite de la Conciergerie